Késako un jeu sonore? Portraits de «gamers».

publié le 29 juin 2017 à 07:59 par stephanie Akre   [ mis à jour : 29 juin 2017 à 10:15 ]
Voici l'article que j'ai écrit pour la revue l'Éclaireur 2016-2017 de l'AQPEHV (association québécoise des parents d'enfants handicapés visuels) http://files.aqpehv.net/publications/promo/eclaireur_2016-2017.pdf
Vous trouverez les versions accessibles de leur revue sur la page de leur site internet consacrée aux publications de l'AQPEHV. À la fin, vous trouverez une liste (non exhaustive) de liens vers des sites de jeux sonores accessibles. Bonne lecture! :) 
Joueurs au salon Technovision Quebec

Vous êtes installés devant votre ordinateur, le casque sur les oreilles et la main posée sur la barre d’espace… et tout à coup, l’ambiance sonore vous transporte dans une salle de bowling en plein tournoi. Vous entendez le présentateur qui commente la partie, les voix du public qui vous entourent vous encouragent… Vous entendez un clic régulier, le son « se déplace » de droite à gauche vous permettant de contrôler votre lancer… Vous vous décidez, vous appuyez sur la touche espace... Vous percevez le bruit de votre boule de bowling qui roule sur le parquet. Suspense… Vous vous demandez si vous avez bien visé, si vous avez donné le bon « swing » à votre mouvement ? Enfin, le bruit des quilles qui tombent vous ramène au jeu. Le public vous ovationne, le commentateur indique votre score, un strike ! Yay ! Vous brandissez les deux bras en l’air en signe de victoire. Ne sautez pas trop haut ! Vous avez toujours le casque sur les oreilles…

Vous venez d’expérimenter un jeu sonore ou jeu audio ou encore jeu vidéo sonore accessible. Depuis la création de l’organisme à but non lucratif, Ludociels pour tous, et pour Thomas Gaudy, ergonome — programmeur depuis plus de quinze ans, l’accessibilité des jeux vidéo aux publics atteints de handicaps et en particulier de handicap visuel est à la fois notre passion et notre travail.

Dans le cadre de notre activité, il est essentiel de rencontrer notre public pour connaître leur réalité et pour nous aider à tester nos jeux afin qu’ils soient le plus adaptés possible à leurs besoins et leurs envies. Quelques-uns d’entre eux se sont prêtés gentiment au jeu des questions-réponses sur leur comportement de gamers.
Un jeune suit du doigt un niveau de jeu lors de la conception de jeu en atelier

Entretien avec Julien Rombaut
Président d’AGS-Média

Coup de projecteur sur Julien
: Pour Julien qui est aveugle et en fauteuil roulant, l’ambiance sonore d’un jeu vidéo doit être très immersive. Il aime particulièrement les jeux de simulation de vol ou de conduite et ceux de sport. D’une nature très dynamique, il a créé une association, AGS-Média, dont il est le président et il est compositeur amateur de chansons (paroles et musique).

C’était quand la première fois que tu as essayé un jeu sonore ?
Il y a trois ou quatre ans, le premier jeu auquel j’ai joué, c’était « La malédiction ». Avant ça, je ne m’intéressais pas aux jeux et, surtout, je n’en connaissais pas d’accessible.

Qu’as-tu ressenti ? Qu’est-ce que tu t’es dit ?
Déjà, le son binaural audio 3D qui permet de se situer dans l’espace m’a fait triper ! Et je me suis dit : « Je peux jouer comme tout le monde. » Ensuite, j’ai cherché d’autres jeux et je me suis rendu compte qu’il y en avait beaucoup, mais en anglais. C’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles j’ai créé mon association AGS-Média.

Parle-moi justement de ton association. Quel est son but principal ?
À AGS-Médias, notre principale motivation est de per — mettre au plus grand nombre d’aveugles d’avoir accès à des jeux audio en français. Au sein de l’association, nous sommes tous bénévoles. Nous traduisons les jeux de l’anglais vers le français, nous enregistrons les dialogues. D’ailleurs, nous avons toujours besoin de prêteurs de voix !

Que doit-on faire si l’on souhaite prêter sa voix pour AGS-Média ?
Nous avons besoin de voix masculines et féminines. La personne doit connaître l’anglais pour faire les traductions des dialogues et il faut installer sur son ordinateur le logiciel Audacity qui est gratuit. D’ailleurs, Thomas (Thomas Gaudy, de Ludociels pour tous) a prêté sa voix pour le capitaine d’avion du jeu « Zero sight » et nous avons aussi deux bénévoles québécois dans l’équipe !

Quels sont tes jeux sonores préférés ?
Qu’est-ce qui fait qu’un jeu sonore est bon ou mauvais selon toi ?
J’aime les jeux de simulation en particulier de vol et de voiture comme « Top speed 3 » que d’ailleurs nous avons traduit en français et qui est disponible sur le site d’AGS-Média et nulle part ailleurs ! Mon préféré, mais on ne le trouve plus, car il n’a pas trouvé de repreneur. C’est « 3D velocity » qui est une simulation de vol militaire avec des missions, qui font monter l’adrénaline. Ça tire de tous les côtés, il faut des réflexes ! J’aime aussi les jeux de sport comme « Super tennis » et « Super football », du même éditeur, qui n’est plus vendu et qu’on trouve uniquement en démo. J’aime aussi « NFL football », c’est du foot US, et « Ten pin alley », qui est un jeu de bowling. (Vous trouverez toutes les références de jeux et les sites où les trouver en fin d’article.)

Pour moi, un bon jeu audio doit avoir un gameplay (interactions du joueur avec le jeu vidéo) qui fait réfléchir, une ambiance sonore bien fournie avec des bruits réels comme, par exemple, « 3D velocity », on y est ! ! T’en — tends des conversations, des bruitages de ceinture, la verrière de l’avion qui s’abaisse, le bruit du moteur qui démarre… Si tu ne la connais pas, va écouter la série « Starvox » sur edencast.fr pour te rendre compte de la qualité des synthèses vocales actuelles très humaines. D’ailleurs, j’aime beaucoup l’humour de cette série. L’humour aussi c’est important, quand c’est possible.

Un mauvais jeu, c’est quand l’ambiance fait trop « jeux de vieilles consoles » avec des voix trop synthétiques qui font dater et qu’on n’est pas capable de reconnaître les bruits. Et super important, un gameplay sans histoire, là non !

Comment y as-tu accès ?
Audiogames.net est la référence ! Par contre, leur catalogue n’est pas toujours à jour. Voilà pourquoi je vais souvent vérifier votre liste sur Ludociels pour tous et je préviens Thomas si un jeu n’est plus dispo.

Merci, c’est très apprécié. Selon toi, est-ce qu’il y a suffisamment de jeux sonores ?
Quels sont les manques dans l’offre disponible ? Y a-t-il des choses à améliorer ?
Je trouve qu’il n’y a pas suffisamment de jeux audio accessibles… Comme ils font pour les films en audiodescription, chaque nouveau jeu qui sort devrait avoir sa version accessible. Il devrait exister une obligation. Mais souvent ce que je remarque, c’est qu’ils (les concepteurs de jeux vidéo) ne savent pas comment faire, ils manquent d’infos et de compétences…
Session de test pour un jeu sonore a Montreal

Lors de la préparation de cet article, j’ai eu la chance d’échanger des courriels avec Michel-Anthony (15 ans, de Montréal), Marie-Joie (36 ans, de Repentigny) et Hervé (44 ans, de Sarrebourg en France). Tous les trois sont des gamers, mais dans différentes mesures.

Michel-Anthony par exemple a attrapé le virus des jeux audio dès l’âge de 9 ans, il les a découverts grâce à un ami de son école (École Jacques-Ouellette). Il les découvre sur divers sites notamment Audiogames.fr, Ludocielspourtous.org, JeuAccess.org.

Voici un extrait de son courriel : « Ce qui me plaît dans les jeux sonores accessibles, c’est la qualité du son. Ça peut paraître drôle, mais les jeux ayant été enregistrés avec des micros binauraux, « A Blind Legend » par exemple, me donnent la sensation d’être dans le jeu. Surtout quand il s’agit d’un jeu de rôle. Mes jeux préférés sont « A Blind Legend », « Super Shot », « Audio Game Hub » et « Audio Braille » (jeu de sensibilisation au braille distribué par Ludociels pour tous, en français – gratuit). Un bon jeu selon moi, c’est un jeu accessible par des menus, avec un bon guide, un jeu qui a un but, qui éduque. »

Dans son cas, Marie-Joie, joue à des jeux vidéo accessibles depuis 6 ans. Elle trouve ses jeux sur « le salon de Quentin » depuis 6 ans et sur « Crazy Party » depuis un an. La sensation qu’elle expérimente quand elle joue est plaisante et elle trouve les jeux audio très agréables.

Il y a un an et demi, suite à une lecture d’un article du Louis Braille, se référant à « Blind Zombies » (Blind Zombies World Saga est un jeu créé par Ludociels pour tous lors d’un atelier de conception de jeu vidéo avec des jeunes amblyopes et aveugles, en français — gratuit) et « L’oreille mène l’enquête », Hervé a tout simplement pris contact avec Thomas. Ce qui lui plaît particulièrement dans les jeux, c’est la spatialisation du son et les côtés ludiques et pédagogiques des jeux de Thomas. Les labyrinthes font « travailler » l’orientation, les jeux à reproduction musicale misent sur la mémoire, etc. À sa connaissance, pour les aveugles complets, il n’y a quasi rien en français.

Extrait de son mail : « Des blogues parlent de « jeux sonores », mais c’est toujours le même problème : dans le monde des déficients visuels, on mélange tout : les personnes qui voient un peu, les amblyopes et les aveugles. Dans la vie professionnelle, il en est de même. Or, on ne sait pas si ces jeux fonctionnent avec la souris, Windows ou autre. Un jeu sonore bien conçu ne doit pas interférer avec JAWS. Dès lors que l’on est positionné sur l’exécutable, on quitte JAWS et on valide. Dès qu’on sort du jeu, JAWS doit impérativement redémarrer au moyen de la commande prévue à cet effet. Le jeu doit être complètement accessible, bien sûr. »

Comme tout bon gamer, Hervé a sa liste bien en tête de choses qui pourraient être améliorées :
Savoir si c’est un jeu pour amblyopes ou pour aveugles.
Sauvegarder la partie, sans être obligé de tout recommencer.
Grâce au pavé numérique (attention à JAWS qui le désactive), pouvoir sélectionner le niveau, en cas de bogue, par exemple.
À la relance, description du niveau en cours.

Des retours que nous apprécions particulièrement chez Ludociels pour tous et qui nous permettent de sans cesse améliorer nos jeux et satisfaire au mieux le plaisir d’utilisation de nos joueurs et joueuses.

Stéphanie Akré.

RÉFÉRENCES
Sites Internet

Ludociels pour tous — Répertoire de jeux sonores
Site en français

Annuaires de jeux accessibles

AudioGames.net — Répertoire de jeux audio
Site en anglais

Le salon — Plateforme de jeux en ligne gratuite 
Site en français

Crazy Party — Site en français

JeuAccess – Site en français 

Jeux audio accessibles

La malédiction (Christophe Kohler, et Manuel Faouen, compositeurs)

Top speed 3 traduit en français par l’AGS-Média

Zero sight en phase de traduction à AGS-Média

L’oreille mène l’enquête

Définitions

A Blind Legend — Site en français
Le son binaural, qu’est-ce que c’est ?

Comments